MIDWEST est un quintet de blues-funk basé à côté de Caen (14) composé de Jean-François "Jeff" Tailpied (chant), Marc "Lefty Marco" Loison (guitare), Jean-Guy Pierozak (basse) et Marc Mitou (batterie). Midwest s'est formé en mars 2001. Ils ont soutenu les Restos du Cœur, prétexte à un reportage TV diffusé sur France 3 et à l'enregistrement d'un premier CD Live. Midwest élargit son champ d’action et porte plus loin des couleurs de son Chicago-Blues et de son Funk "vieille école" en participant de plus en plus à des festivals et des grandes scènes... Sable Show à Villers sur mer (14), Quai des Blues à Regnéville (50), Bougy Blues Festival (14), Concentration Harley-Davidson à Méry-Corbon (14), Nuit du Blues à Montivilliers (76), Soirée Blues & Co à Thouars (79), l'Arcade à Notre-Dame de Gravenchon (76) et quelques clubs parisiens... Leur 1er album studio "Nasty habits" sorti en juin 2004 vous permettra d’en savoir plus, à moins d’aller directement les découvrir sur scène, dans la chaleur d'un concert tout en énergie et en feeling. Grâce à la passion du Blues qui les anime, un concert de Midwest est un bon prétexte pour oublier son quotidien et voyager... aux confins de la musique bleue! AUTOMNE 2005: En préparation de leur prochain album (sortie prévue en 2006), Midwest se fait plus rare sur scène afin de créer ses propres compositions...




CHRONIQUES
Midwest habille habilement Otis Rush, Ike Turner, Willie Dixon, Louis Jordan, Mel London, Tommy Castro... créant une ambiance particulière qui sonne juste. Mi bluesy mi jazzy saupoudrées de funk, leurs reprises et propre compo, le plus souvent jouées en mid-tempo, ne s'étiquettent pas, ça sonne personnel, ça swingue tranquille, c'est frais ! La rythmique fait ce qu'il faut, les nappes d'orgue font leur effet, le chanteur n'en rajoute pas et les guests, sax, harmo et choeurs féminins sont les bienvenus. Quand à Marc Loison, l'ami du blues, il porte haute la double casquette de guitariste rythmique et soliste au jeu fluide et à la sonorité bien chaude. Un beau coup d'essai, beaucoup de délicatesse dans ce monde de brutes épaisses ! Jean-Pierre Savouyaud "Virus de Blues" n° 4 de juillet

Formation arrivant des environs de Caen, Midwest est un de ces groupes attachants dont on a du mal à se séparer tant il fleure bon la bonne humeur et la culture blues. Un de ces quintet (et plus si affinités …) qui ne s'encombre pas de préjugé et qui débite au stère ses rares compositions mais aussi et surtout celles des autres, ces standards qui nous rappellent souvent de bons moments. Conduit par Jean-François Tailpied au chant, Midwest s'appuie sur la rythmique de Jean-Guy Pierozak (basse) et de Marc Mitou (batterie), sur la guitare de Marc Loison et sur les ivoires de Pascal Mullois mais aussi sur des interventions ponctuelles de Thomas Troussier à l'harmonica, Sophie Sauvé au chant et Daniel Siméon au sax. On éteint les lumières pour que le show puisse commencer … Midwest travaille son groove et apporte à ses morceaux un petit côté funk pas désagréable du tout qui fait mouche quand le groupe s'attaque, par exemple, à des reprises de Ike Turner (" Matchbox " et " I'm tore down ") ou d'Otis Rush (" All your love ") mais aussi quand il sert sa composition phare, le brillant " Don't leave me " porté par basse enivrante. Les autres covers sont plutôt fiables et on accroche bien aux " They raided the joint" de Louis Jordan et " Nasty Habits " de Tommy Castro ou à l'épique ballade " Third degree " estampillée Willie Dixon qui donne à l'ouvrage un charme très particulier. Pour être franc, cet album n'est malheureusement qu'à environ 80-90 % de sa pleine charge et si les tranches de guitares et de basses sont d'une taille plutôt équitable, les voix sont beaucoup trop en retrait pour que l'ouvrage soit parfait. On regrettera un enregistrement qui semble être fait dans des conditions plus ou moins live et qui devrait donc faire ressortir une certaine spontanéité et beaucoup d'énergie mais qui ne s'offre en fait qu'une voix un peu timide qui n'atteint jamais sa force de percussion optimale. Midwest est un groupe qui a tout pour devenir une grosse mécanique du blues, reste maintenant à bien ajuster les pistons et à huiler le tout pour que ça glisse tout seul. Avec le soutien du public, ça devrait le faire rapidement ! Fred Delforge "Zicazic"

Ce quintet de Blues-Funk originaire de Normandie est composé de Jean-François Tailpied au chant, de Marc Loison à la guitare, Pascal Mullois aux claviers, Jean-Guy Pierozak à la basse et Marc Mitou à la batterie. Depuis sa création en 2001, ce groupe écume les scènes Blues de l'Ouest grâce à des reprises bien mises en place mais aussi à leur composition Don't leave me de plus de quatre minutes. Musicalement excellent, notamment grâce à la guitare de Marc Loison au feeling impressionnant, ce groupe reste en retrait peut-être simplement parce que le chanteur est en retrait. Jamais faux, il ne parvient pas à attirer le public à lui. Dommage, il ne manque vraiment pas grand chose pour faire de cet album un incontournable de la scène Blues française. A noter ue belle reprise de Otis Rush All your love et le superbe slow de Willie Dixon Third degree de 9:51 minutes. En attendant leur prochain disque, avec de nouvelles compositions, allez les encourager sur scène sans ménager vos applaudissements. Claude Jandin "Blues Magazine" n°34 de septembre 2004

J’ai déjà eu l’occasion de voir Midwest sur scène, je savais donc à quoi m’attendre en déballant cette galette et je n’ai pas été déçu. Basé sur des titres au tempo médium, agrémenté de morceaux plus lents, la tartine se laisse écouter gentiment et donne envie d’y revenir. Posé sur une basse, batterie solide, le chant et la guitare trouvent matière à s’exprimer tranquillement sans démonstration mais avec bonheur. Après trois ou quatre écoutes, c’est en fin de compte le plaisir de jouer qui transparaît. Les invités ont réussi à s’intégrer à l’ambiance Midwest et leurs interventions en deviennent un véritable plus. Notons le joli travail de voix avec Sophie Sauvé sur Do I love you dans lequel Thomas Troussier et son harmo viennent jeter une petite touche de folie. Relevons les interventions de sax de Daniel Siméon sur Third Degree. Qui aurait pu croire que ce grand gaillard puisse cacher cette sensibilité. Seule ombre au tableau, les claviers me paraissent manquer un peu de finesse et le choix des sons me laisse perplexe, particulièrement sur Don’t leave me, le seul titre signé Midwest et à mon avis, le titre un peu faible de la rondelle. Malgré cela, l’ensemble est de bonne tenue, agréable à l’écoute et plutôt bien arrangé. Allez, ajoutez à tout ça un peu de fougue et la prochaine tartine sera sûrement une perle. A écouter. Pascal Hernandez "l'Oreille Bleue"

Dans les verts pâturages normands, au milieu du Grand Ouest humide, près de Caen, les musiciens sont élevés sous les pommiers et poussent bien. Sûr que la pluie abondante doit être pour quelque chose dans cette fertilité, en tout cas les fruits obtenus sont ensuite pressés et distillés pour obtenir une musique plutôt juteuse au goût fortement alcoolisé de blues. Dernière pression à froid, une formation, née en 2001de la rencontre inopinée entre gens d’expériences, nommée en bas-normand ‘Midwest’ ! Biberonné au blues vrai et peut-être aussi au calva authentique, le line-up est un véritable gang de ce qu’il serait convenu d’appeler la connexion normande et se décline en quintet avec Marc Mitou (ex-Bottleneck) à la batterie imperturbable et leader du combo, Pascal Mullois aux claviers, Jean-François Tailpied au chant et Jean-Guy Pierozak à la basse (tous les deux ex-Family Groove), et le guitariste gaucher des ondes bleues, Marc Lefty Loison (ex-‘Thierry Anquetil’, ‘Blues Guys’ ou bien ‘Maxwell Street’ avec des anciens des Hoodoomen, Bluetones, ou Caps & Hat). Ce ‘Nasty Habits’ est un premier album étonnant de maturité, gonflé au blues, habillé de funk, parfumé de Chicago. Les titres s’enchaînent avec fougue, revisitant aussi bien Louis Jordan que Tommy Castro, Ike Turner (deux pièces), Willie Dixon, ou bien Otis Rush. Une seule composition émaille l’opus, (on le regrette), un ‘Don’t Leave Me’ attachant et bien bâti, avec renfort de flûte traversière, sur des paroles du chanteur et un riff du guitariste. Il faut noter la présence d’amis tels que Thomas Troussier (Bluetones) à l’harmonica, de Daniel Siméon (Soulmen) au saxo, Sophie Sauvé (Soul Emprise) aux chœurs, et qui renforcent admirablement l’ensemble. Les musiciens sont tous bien en place, les harmonies sont excellentes, l’enregistrement est fait ‘live’ en studio, pratiquement en une seule prise, le travail est rigoureux, les arrangements sont parfaits et l’effort est récompensé malgré un léger manque d’improvisation, comme une envie de vouloir bien faire qui entache un peu le feeling (y compris la voix),un jeu retenu qu’ont souvent les jeunes formations à la réalisation de leur premier disque. Midwest ainsi constitué a commencé à affronter les scènes et montrer que c’est un sacré gang de blues qui est né. Cerise sur la gâteau de ce bel objet à la pochette goûteuse : une dernière plage touchante avec les gamins chantant un ‘We Love The Blues’ rigolard, 40 secondes de bonheur qui prouvent que ces gens-là ont aussi un cœeur…et des enfants ! Francis Rateau "Crossroads" n°23 de juillet 2004



LES MUSICIENS


MARC LOISON
Guitares


JEAN-GUY PIEROZAKC
Basse


J.F "JEFF" TAILPIED
Chant


MARC MITOU
Batterie
















DISCOGRAPHIE :



MIDWEST
NASTY HABITS





Marc Loison
06.20.85.75.59
marco@bluesmidwest.com

http://www.bluesmidwest.com


RETOUR
© 2007/2008 Zicomania - tous droits réservés - Conception Rémi CHARLET - Réalisation Rémi CHARLET