Né le 3 Juillet 1967 à Champigny (Val de Marne), le jeune Daniel dos Santos est destiné à prendre la relève d’une lignée de menuisier charpentier. Mais il est aussi l’ héritier d’un rêve, celui de sa mère, qu’il entend chanter au fond de sa cuisine. Le déclic ne vient qu’à 13 ans, quand il entend à la radio une guitare acoustique accompagnant la voix de Johnny Hallyday. Ses parents lui offrent sa première 6 cordes à l’âge de 16 ans, tout en lui déconseillant la carrière de musicien. Il avait connu sa première expérience artistique en joignant une troupe de théâtre, mais il s’affirme réellement en Août 85, lorsqu’il remporte à Aigues-Mortes son premier prix, lors d’un concours en tant qu' auteur-compositeur-interprète. Après son service militaire, plus que jamais en quête de reconnaissance, il décide de monter sur les planches plutôt que de les raboter, et passe sa première audition à «La Louisiane» ( La Varenne ) où on lui donne son pseudonyme. En Mars 89, il monte son deuxième groupe : Red River Band. En 91 il monte un duo avec Bernard Coutelan ( Chef d’orchestre d’Alan Stivell ) avec qui il peaufine pendant 6 ans la rigueur et son jeu de guitare. Après de nombreuses prestations sur Paris et sa banlieue, les deux compères s’en iront sur les routes françaises et surtout de Bretagne.

Depuis, c’est avec un show au coeur, qu’il donne à son public, un événement plus qu’un concert, afin que ses mélodies gardent dans le souvenir du public, l’idéal d’une beauté intemporelle.

Avec la détermination d'un explorateur, vocation ancienne de son pays d'origine, le chanteur guitariste Dan Inger, alias Daniel dos Santos, refuse toute forme de ghetto ! Cet auteur-compositeur né le 3 juillet 1967, écume depuis 1988 les clubs de l'hexagone ( New Morning, St. Louis Blues, La Cigale, la péniche Blues café, Au Belvédère, en ler partie de Bill Deraime, Le Club Med World avec Radio Latina, festival "Bues en V.O." en 1ère partie de little Bob Story, Centre Gérard-Philipe etc...), participe à des émissions de télévision (« Thé ou Café » avec Lio pour France2, « Sébastien c’est fou » avec Karim Kacel pour TF1; téléfilm de Roberto Garzelli «A la place de l'autre» avec Mickael Lonsdale, diffusé sur Arte en Août 2003; Duo avec Patrick Verbeke pour la SIC et la RTP International etc…) et de nombreuses émissions de radio ( En France : RFI, RTL : « On en parlera demain » d’ Eric Jeanjean, France Inter : « Le fou du roi » de Stéphane Bern, Europe2 dans l'émission de Cauet etc…, au Portugal : RDP "Sons do Atlântico" d' Elisa Portugal , ABC…, Corée : KBS, également sur les radios de Suède et Finlande).Trois albums au compteur : «Vivre avec Amour» produit par Eric Ducloux en 1996 et réalisé par Didier Marty (Saxophoniste de Screamin'Jay Hawkins, Paul Personne, Lionel Richie... ), un live : «Au Belvédère» 13 titres qu'il auto-produit en novembre 1998, avec la collaboration vocale de Jean- Luc Reichmann. Et l’album « Atlânticoblues » pour lequel le 28 Février 2002 il enregistre un duo avec Rui Veloso, "Le père du rock portugais", qui ne figurera pas sur l'album. - Membre de" Gone with the swing " ( Swing and Boogie)






CHRONIQUES :

L'Est Républicain Rubrique "7 à voir", Mer. 28 Avril 2004 Dans le cadre de la "Quinzaine Portugal", qui se poursuit à la MJC du Haut-du-Lièvre jusqu'au 7 Mai, la salle de concert de ladite MJC accueille le chanteur et guitariste Dan Inger, alias Daniel dos Santos. L'artiste s'était révélée dans les année 90 en se produisant en duo avec Bernard Coutelan, chef d'orchestre d'Alan Stivell. Son répertoire se situe à la frontière du fado et du blues. Concert jeudi 29 avril à 20 h 30 à l'Azimuth 854, MJC du Haut-du-Lièvre, 854 avenue Pinchard à Nancy. 6 € en location (FNAC, La Parenthèse, MJC haut-du-Lièvre) ; 8 € sur place.

Le Républicain - Lorrain CONCERT DE BLUES LUSOPHONE Dan Inger le 29 avril à 20h30 . Avec la détermination d'un explorateur, vocation ancienne de son pays d'origine, le chanteur guitariste Dan Inger, alias Daniel dos Santos, refuse toute forme de ghetto. Dan Inger, chanteur-compositeur d' origine portugais propose une musique qu'il qualifie de "lusoblues" (traduisez blues chanté en portugais) qui mêle climats nord-américains et refrains hérités du fado et de la bossa. Les paroles sont puisées d'un carnet de route d'un voyageur poète… « A écouter pour des émotions à fleur de peau » magazine Compact –oct. 2002. Tarifs :8 € sur place – 6 € en préventes ( Réseau FNAC, La parenthèse, MJC Haut du Lièvre)

Le Parisien édition Paris 20 Avril 2004 Géraldine Doutriaux Le Portugal chante sa liberté Ce soir, à Paris, le Portugal fête la liberté. Le 25 avril 1974, des jeunes capitaines mettaient fin au régime fasciste de Salazar au pouvoir depuis 1932. A l'occasion du trentenaire de la révolution des oeillets, le Satellit Café organise trois concerts gratuits. Au programme ce soir, le luso-blues de Dan Inger vous entraîne dans un étonnant voyage, du Brésil aux Etats-Unis en passant par l'Afrique. Demain, ça continue avec le chanteur Naka. Originaire de la Guinée-Bissau, ancienne colonie portugaise, il rappelle que la révolution est aussi la sienne, puisqu'elle a permis l'indépendance de son pays. Enfin, le chanteur Jaoara nous fera voyager du funk à la latino mais aussi du zouk à la samba. Une façon de montrer que le Portugal a d'autres gammes à faire entendre que celles du mélancolique fado. Ici, pendant trois jours, on ne pleure pas, on bouge. « Un Paris pour le Portugal » de ce soir au jeudi 22 avril, au Satellit Café, 44, rue de la Folie-Méricourt (XI e ). M o Oberkampf. Ce soir, Dan Inger. Demain, Naka. Après-demain, Jaoara. Infos au 01.47.00.48.87 et sur le site Satellit.cafe.com. Gratuit

magazine "Crossroads" Février 2004 Francis Rateau Gone With The Swing, Dan Inger "Atlanticoblues" NextMusic / Label Deux formations, un seul homme à la source, Dan Inger, travailleur intarissable, génie de la composition et des arrangements, poète des sons et des mots, musicien de l’ombre et faiseur de chansons aussi diverses et variées que celles qui se mêlent, se métissent, se rencontrent d’un bord à l’autre de ce grand carrefour qu’est l’océan atlantique, carrefour d’influences (Brésil, Afrique, Usa, Europe). Atlanticoblues renoue avec les origines portugaises de Dan Inger, dans une vision blues toute personnelle, sorte de lusoblues naviguant à la croisée des cultures du musicien. Le trio ‘Gone With The Swing’ est une autre version du voyage qu’entreprirent les Noirs, jadis, du sud des Etats-Unis vers Chicago. Bien entendu ce parcours, presque initiatique, tout en swing, comme le nom du combo l’indique si bien, mais aussi en boogie, en rock ‘n roll, en delta blues et en fanfare. Un vrai régal !

Docteur Blues Octobre 2002 Dan Inger - Atlântico Blues - MDCD 757 - Nextmusic Habitué du Belvédère de Champigny-sur-Marne, Daniel dos Santos, le vrai nom de Dan Inger, livre ici un album aux arrangements subtilement aigre-doux où les guitares acoustiques, l'harmonica et les voix prennent les places d'honneur. "Atlantico blues" n'est pas à proprement parlé un recueil de blues, loin de là, mais au contraire, l'album d'un bluesman qui n'a pas peur de casser son image. Même si la langue portugaise reste liée à des voyages et à de sombres trafics transatlantiques, Dan Inger défit l'auditeur à plusieurs reprises et les arguments qu'il dévoile sont très convaincants. Une fois donc, le syndrome du concours de l'Eurovision passé, Dan Inger, tel un neo-Colombus, nous emmène dans un voyage musical autour de l'Atlantique. Il joue son Lusoblues délicat en s'inspirant de la musique des pays qu'il traverse. De nombreux invités viennent prêter main forte à l'explorateur pour tenir le cap, les collaborations sont autant d'étapes et de rencontres : Yan Lavoix, Bévinda, Ricardo Vilas, Lio, Patrick Verbeke, Mariana Ramos, Sandra Godoy, Jorge Silva et même ean-Luc Reichman qui troque son image télévisuelle pour celle d'un aventurier improvisé sur "O olhar mais longe". Les paroles sont puisées du carnet de routes d'un voyageur-poête... états d'âme, voyage intérieur et quotidien des grandes cités sont les routes choisies. Côté musique, le blues n'est réellement présent que sur 2 titres. Patrick Verbeke y mouille sa "national"... Le Fado se frotte naturellement à la Bossa ; les balades lorgnent vers les Suds, un album et un artiste à découvrir qui vous fera voyager loin de vos côtes habituelles. (une écoute avant l'achat est conseillée aux amateurs de blues qui ne seraient pas encore prêts pour ce genre de traversée, et n'allez pas me dire que vous n'êtiez pas prévenus, chez Docteur Blues, on décloisonne !)


DISCOGRAPHIE
Dan Inger Vivre avec Amour (1996).




Dan Inger Live au Belvédère (1998).




Dan Inger Atlanticoblues (2002).




Dan Inger Radio Edit Noite E Ressaca ( avec Lio ) (2003).











Pour tous renseignements concernant Dan Inger, rendez vous sur le site : http://dan.inger.free.fr



RETOUR
© 2007/2008 Zicomania - tous droits réservés - Conception Rémi CHARLET - Réalisation Rémi CHARLET